On voyage pour changer, non de lieu, mais d'idées.

Publié le par Phil

On voyage pour changer, non de lieu, mais d'idées. Curieuse réflexion en effet tant il paraît évident que voyager c'est avant tout changer de lieu. Mais selon cette pensée, le changement de lieu ne serait que l'occasion d'un changement d'idées : on voyagerait avant tout pour nous changer. Qu'est-ce que cela signifie? Change-t-on d'état d'âme ou plus radicalement de pensée? Cherche-t-on à découvrir de nouvelles idées ou à oublier et se fuir? 1.premier niveau de lecture En changeant de lieu, on change par la même occasion d'idées. En effet, voyager nous fait découvrir de nouvelles choses, nous confronte à l'inconnu, ce qui a pour conséquence d'éveiller en nous de nouvelles idées. En outre, ce changement d'abord d'idées peut devenir un changement de la personne elle-même : en changeant de lieu, donc d'idées, nous ouvrons notre esprit à la différence et nous devenons nous-mêmes différents. 2.second niveau de lecture En réalité, nous voyageons, non pour changer de lieu, mais pour oublier. Voyager nous sort de notre quotidien et nous empêche de nous ennuyer. Nous retrouvons ici le thème classique du divertissement cher à Pascal : tout ce que l'homme fait, il le fait pour éviter de prendre conscience de sa condition. C'est pour cette raison qu'il s'agite sans cesse et ne reste pas en repos. Le meilleur moyen de se divertir en ce sens – et là nous quittons Pascal- est de changer de lieu : la nouveauté des expériences, les contraintes avec lesquelles il faut composer nous occuperaient entièrement l'esprit.

Commenter cet article